Eliminez les amas graisseux tenaces.

En savoir plus
Prendre rendez-vous en ligne
MENU

Augmentation mammaire par prothèse

Le volume et la forme des seins peut varier d’une femme à l’autre, être considéré trop petit par rapport à sa morphologie ou s’être modifié avec les événements de la vie (grossesse, allaitement, amaigrissement…).
La chirurgie esthétique d’augmentation mammaire va tenter de répondre à cette demande de correction de la patiente afin de mieux harmoniser ses seins avec le reste de son corps et l’idée qu’elle se fait de sa poitrine.

Augmentation mammaire : les indications

La décision est toujours propre à la patiente et ne doit pas être imposée. Le but est de répondre à ses attentes personnelles et ainsi corriger un mal être.
La demande principale est souvent un volume de sein trop petit (hypotrophie mammaire) par rapport au reste de la silhouette. Ce volume trop petit peut être la résultante d’un défaut de développement lors de la puberté, une malformation mammaire ou simplement une modification de la poitrine avec le temps.

Lors de la première consultation, le Dr Martinet envisagera avec vous les différentes possibilités, la mise en place d’un implant mammaire et les éventuels gestes associés :

  • injection de graisse dans les seins (lipofilling mammaire) ;
  • correction de la poitrine tombante ou d’aréoles trop basses (cure de ptose).

L’objectif reste l’amélioration du mal être physique et psychologique, tant au niveau de l’image que de l’intimité, pour les femmes jugeant leur poitrine trop petite.

La première consultation

La première consultation est capitale et doit vous aider à choisir votre chirurgien. Elle est souvent source d’un grand stress pour la patiente qui peut avoir beaucoup d’attente et de questions.
Il faut savoir qu’une consultation n’oblige en rien à une intervention et permet de faire le point sur ce qui pourra être proposé.

« Un examen sera réalisé afin d’envisager la meilleure stratégie d’intervention et les avantages et les inconvénients vont seront exposés. »

Cette consultation permet de faire les premiers essais de taille mais le volume définitif ne sera déterminé que secondairement après réflexion lors de la 2ème visite pré-opératoire.
Le Dr Martinet pourra vous proposer une simulation 3D donnant un aperçu du rendu final grâce à la technologie Crisalix et aider au choix du volume des implants ayant pour but d’augmenter le volume des seins.

L’emplacement de la prothèse (devant ou derrière le muscle grand pectoral) et le positionnement de la cicatrice seront déterminés avec vous lors de cette consultation.

Même si les suites opératoires d’une augmentation mammaire sont majoritairement simples, l’ensemble des complications envisageables seront évoquées lors de la consultation qu’elles soient :

  • propres à toute chirurgie (hématome, infection, problème de cicatrisation…)
  • spécifiques aux implants (rupture ou dégonflement, coques fibreuses, LAGC….).

Une fiche d’information de la SOFCPRE (Société Française de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique) vous sera remise et expliquée en consultation, elle permettra de vous informer, de vous expliquer les risques de la chirurgie. Un devis précis et complet sera aussi réalisé.

Dans de très rare cas, une demande de prise en charge par la sécurité sociale peut être effectuée si le Dr Martinet pense que les critères peuvent être réunis (malformation, hypotrophie très sévère). Cette prise en charge est toujours soumise à une convocation par la sécurité sociale pour un examen par un médecin conseil.

Qu’est-ce qu’une prothèse mammaire (ou implant mammaire) ?

Cette technique existe depuis de nombreuses décennies et les laboratoires n’ont de cesse de rendre les implants plus sûrs et plus fiables.
Il reste tout de même conseillé de les changer tous les 10 à 15 ans et d’avoir un suivi régulier par son chirurgien.

La composition d’une prothèse mammaire

L’enveloppe est toujours constituée de différentes couches de silicone. Cette membrane peut être lisse ou microtexturée. Les prothèses macrotexturées ont été retirées du marché français comme cela a été recommandé par l’ANSM en avril 2019 afin de limiter le risque de complications sur cette texturation. L’intérieur de la prothèse est soit pré rempli d’un gel de silicone, d’un liquide d’eau salée (sérum physiologique) ou d’un gel aqueux (hydrogel).

La forme des prothèses mammaires est généralement ronde mais la souplesse du gel en fonction des modèles d’implants va permettre d’essayer de reproduire le galbe du sein en forme de « goutte ». Le gel de silicone offrira le résultat le plus naturel possible tant au niveau visuel qu’au toucher. Il est toujours cohésif, ce qui signifie qu’il restera au maximum au niveau de la loge de l’implant si l’enveloppe de la prothèse venait à se rompre avec le temps. Les laboratoires garantissent généralement cette rupture au moins 10 ans mais de plus en plus souvent à vie.

Les implants mammaires n’empêchent ni les grossesses ni l’allaitement dans les suites et ils ne favorisent pas l’apparition du cancer au niveau de la glande mammaire. Il est aussi possible de faire les mammographies de dépistage du cancer du sein dans les suites.

« On peut, sans problème, prendre l’avion ou faire de la plongée sous marine. »

La pose des prothèses mammaires

Elle est généralement réalisée sous anesthésie générale au bloc opératoire avec une durée d’hospitalisation de 1 nuit à la clinique. La réalisation soit d’une échographie mammaire ou d’une mammographie avant l’intervention pourra être indiqué.

L’incision

Elle est généralement courte (4 à 5 cm) et se situe dans une zone la plus dissimulée possible.
Il y a 3 voies d’abords généralement pratiquées :

  • Sous mammaire (plis sous le sein) ;
  • Axillaire ;
  • Periaréolaire (sous l’aréole).

La décision de la voie d’abord sera prise en consultation préopératoire après avoir exposé les avantages et les inconvénients.

Le Dr Martinet réalise le plus souvent une incision sous le sein pour la diminution des risques, la simplicité post opératoire et sa discrétion. La réalisation d’un traitement par le laser cicatriciel Urgotouch en fin d’intervention est une option permettant d’optimiser la qualité de la cicatrice.

Prothèse mammaire, devant ou derrière le muscle ?

L’implant est positionné soit derrière le muscle grand pectoral (rétropectoral), soit entre ce muscle et la glande mammaire (prépectoral). Il est aussi possible dans certain cas de positionner la partie supérieure de la prothèse derrière le muscle et la partie inférieure devant le muscle (technique Dual Plan). Cette décision sera prise lors de la consultation préopératoire en fonction de l’examen clinique, de la forme du sein, des sports pratiqués et du mode de vie.

Lors de l’intervention il pourra être réalisé, si besoin, en complément une technique de cure de ptose mammaire (lifting du sein) ou une injection de graisse dans la partie supérieure de la glande mammaire (augmentation mammaire composite).

La durée de l’intervention est généralement de 1H30 en moyenne dans un cas d’augmentation mammaire pure.

Les suites opératoires

On quitte généralement la clinique le lendemain de la chirurgie après que le Dr Martinet ait refait le pansement.

Il faudra porter un soutien-gorge de contention jour et nuit pendant 15 jours puis 15 jours la journée seulement. Il sera fourni à la clinique après la prise des nouvelles mesures. Une période de repos d’une dizaine jours est nécessaire dans les suites sans qu’il puisse être possible de prescrire un arrêt de travail. La reprise du sport est possible à partir de 6 semaines après la chirurgie.

Les douleurs sont variables d’une patiente à l’autre. Celles-ci sont traitées durant l’hospitalisation et à domicile par les antalgiques adaptés.

Un rendez-vous post opératoire est systématiquement réalisé environ 2 semaines après la chirurgie des seins pour enlever tous les pansements et vérifier l’évolution.
Il est normal d’avoir les seins un peu gonflés (oedeme) et tendus pendant quelques semaines. Un délai de 3 à 6 mois sera nécessaire pour obtenir un résultat avec une forme définitive et un sein souple. D’autres rendez-vous de contrôle seront ensuite donnés à 3 mois puis à 1 an pour juger du résultat final et des cicatrices.

Implant mammaire 310cc

Implant mammaire 320cc

Dernière modification : 07/01/2021